LES ARBRES DE KARITE MENACES, C’EST CE QU’AFFIRMENT LES CHERCHEURS AU MOMENT OU LE PROJET "SCIENCE FOR SHEA" PREND FIN

Wednesday, November 30 2011

Joe Lamport

Le nombre des arbres de karité – la source des noix de karité qui permettent de produire une des huiles végétales les plus durables et précieuses au monde – est en diminution et cette tendance va se poursuivre si des dispositions ne sont pas prises pour assurer leur protection, c'est ce qu'ont déclaré les chercheurs lors de la conférence finale du projet  “Science for Better Shea” de INNOVKAR. L'événement était co-sponsorisé par le Centre pour le Commerce de l'USAID et l'Alliance mondiale du karité.

“Dans l'ensemble, le nombre des arbres de karité est en déclin partout en Afrique de l'Ouest" c'est ce qu'a affirmé le Dr Mahesh Poudyal, qui a présenté une étude sur la régénération des arbres de karité au Burkina Faso et au Mali lors de la conférence. “À l'heure actuelle, ce n'est pas une urgence mais les gens devraient commencer à y penser."
 
La conférence a réuni les meilleurs chercheurs menant des recherches sur le karité des quatre coins du monde dont le Conseiller du secteur du karité du Centre pour le Commerce de l'USAID, le Dr. Peter Lovett,  qui mène des recherches sur le karité depuis plus de 15 ans. La démonstration d'un appareil portatif qui peut mesurer les principaux aspects de la qualité de la noix de karité constituait une autre avancée intéressante.
 
Les enjeux sont élevés : le karité est essentiel pour les moyens d'existence d'au moins quatre millions de femmes en Afrique de l'Ouest– et même plus quand on pense que l'arbre pousse dans une ceinture qui s'étend sur toute l'Afrique, du Sénégal au Sud Soudan et en Ouganda.  Depuis des siècles, les femmes transforment les noix de karité en beurre de karité, une graisse végétale qui est utilisée dans les préparations alimentaires et comme baume de qualité supérieure pour la peau. 
Shea trees live up to 300 years but young shea trees are under threat. Photo by Mahesh Poudyal.
Shea trees live up to 300 years but young shea trees are under threat. Photo by Mahesh Poudyal.

 
Grafting shea trees is one way to promote trees with higher yields.
Grafting shea trees is one way to promote trees with higher yields.
Le karité a également été une exportation importante pour un usage international au cours des 50 dernières années. Le karité a subi une transformation industrielle pour la production de matières grasses spécialisées avec des propriétés qui en font un ingrédient de choix du chocolat et de divers autres produits alimentaires. Au cours des 20 dernières années,  l'intérêt international porté au karité n'a cessé de croître  à mesure que les consommateurs se familiarisent avec ses qualités en cosmétiques.
 
Les recherches sur le karité se poursuivent au moment où la science confirme ce que ceux qui utilisent le karité ont compris depuis des millénaires. Des chercheurs japonais ont indiqué l'année dernière que le karité contenait des composés connus pour lutter contre le cancer. Même les archéologues pourraient être tombés par hasard sur une autre utilisation, peut-être moins pratique du karité : comme pommade pour cheveux pour les têtes couronnées : des mèches de cheveux sur les momies indiquent qu'elles ont été préparées avec une graisse végétale.
 
Malgré les dangers qui menacent les arbres de karité, les chercheurs participant à la rencontre de INNOVKAR, qui s'est tenue à Ouagadougou au Burkina Faso, avaient bon espoir pour le karité.  Le projet a permis de mieux connaître le karité. Par exemple, des chercheurs ont indiqué dans un exposé, que contrairement aux convictions locales, la domestication du karité était maintenant une possibilité réelle pour la gestion des arbres.
 
Lors de la conférence annuelle de l'Alliance mondiale du karité, qui s'est tenue au mois d'avril au Ghana, des chercheurs avaient en fait montré comment greffer des arbres de karité – une technique qui allie les qualités voulues de deux arbres dans un jeune arbre.
 
Toutefois, des dangers continuent à menacer le karité, ce qui soulève des inquiétudes chez les chercheurs qui travaillent sur le karité – et les parties prenantes partout dans la région.
 
Using a device like this, shea nut qualities can be determined in the field.
Using a device like this, shea nut qualities can be determined in the field.
Selon le Dr Poudyal, les activités humaines menacent les arbres de karité. L'agriculture occupe plus de terre et les jeunes arbres et plants de karité sont  arrachés lorsque le sol est labouré ou déracinés avant d'arriver à maturité.
 
"C'est une information que les agriculteurs doivent connaître" a-t-il ajouté. "Nous avons découvert que sur les terres laissées en jachère pendant six ans ou plus, l'arbre de karité se régénérait plutôt bien.”
 
Toutefois, une fois que les arbres de karité ont poussé, ils y sont pour longtemps. Les arbres portent des fruits entre 12 et 15 ans – et vivront jusqu'à 300 ans, bien qu'ils portent des fruits de façon plus erratique et en moindre quantité en vieillissant.
 
“Nous ne pouvons sous-estimer l'importance du karité dans la culture africaine et particulièrement de l'Afrique de l'Ouest "a affirmé Thomson Ogunsami du Pro-poor Growth and Promotion of Employment in Nigeria Programme (SEDIN) du GIZ. “Le karité est important sur le plan économique – il l'est plus encore sur le plan culturel, social et traditionnel. Il a permis de perpétuer et d'enrichir les vies partout sur le continent.”
 
La démonstration d'un appareil portatif, à même de mesurer la qualité des noix de karité a suscité un grand intérêt lors de la conférence – et pourrait faciliter l'obtention de meilleurs prix pour les femmes collectrices : grâce à un critère objectif pour juger la qualité, on pourrait établir des normes. Les acheteurs ont pendant longtemps affirmé qu'ils paieraient un prix plus élevé pour des noix de qualité supérieure – mais il a été difficile de tenir cette promesse en l'absence d'une évaluation objective de la qualité. 
 
“Si l'on sait que les noix que nous achetons sont de qualité supérieure,  elles obtiendront alors certainement un meilleur prix" a affirmé le représentant d'une entreprise internationale qui achète des noix de karité partout en Afrique de l'Ouest.
 
Selon Eugenia Akuete, présidente de l'Alliance mondiale du karité, “des noix de qualité devraient obtenir un prix plus élevé". “Cela produirait un signal puissant à l'endroit des millions de femmes qui rassemblent des noix de karité et aurait une incidence sur la manière dont les noix sont manipulées et emmagasinées. Cela pourrait transformer le secteur. "

 
Dr. Peter Lovett of the USAID Trade Hub has extensively studied shea.
Dr. Peter Lovett of the USAID Trade Hub has extensively studied shea.

Un des points sensibles a toujours été de savoir de quelle manière s'assurer que les noix sont de qualité supérieure. Fabrice Devreaux du CIRAD, un centre de recherche français qui collaborent avec les pays en développement en vue d'aborder les enjeux internationaux de l'agriculture et du développement, et qui abrite le projet Innovkar, a mis au point la technique en utilisant la spectroscopie proche infrarouge. Un appareil portatif peut déterminer le taux d'humidité et la teneur en matière grasse ainsi que le niveau d'acides gras libres, d'acides stéarique et oléique.
 
L'appareil coûte cher – entre 20 000 et  40 000 euros – a noté M. Devreaux. Mais les organismes de développement et les acheteurs internationaux seraient probablement disposés à payer ce montant pour pouvoir l'utiliser a-t-il ajouté.


 

Les chercheurs ont convenu que la croissance de la population humaine constituait la principale menace à la survie des arbres de karité et de meilleures pratiques de gestion devraient être adoptées pour protéger les arbres de karité. Les jachères permettraient une régénération des arbres et il est également important d'éviter d'utiliser les feux de brousse pour défricher les terres. Par ailleurs, les chercheurs ont demandé aux agriculteurs d'intégrer les arbres dans leurs champs et de promouvoir des activités non extractives telles que l'apiculture, parallèlement aux arbres.   
 
L'application des règlements environnementaux locaux– tels que ceux qui interdissent l'abattage des arbres de karité pour en faire du charbon de bois – serait également utile.
 
Selon le Dr Lovett, la croissance spectaculaire de l'utilisation internationale du karité et la demande des consommateurs pour le karité sont de bon augure pour l'arbre – si les producteurs – les millions de femmes qui rassemblent les noix de karité profitent des fruits de cette croissance.
 
“Les gens savent que le karité a une grande valeur – mais les femmes collectrices doivent retirer un avantage concret pour changer en profondeur les pratiques" a-t-il ajouté. "Ces femmes vivent dans certaines des zones rurales les plus pauvres au monde. Une augmentation réelle de leurs revenus provenant de leurs activités de rassemblement du karité permettrait d'encourager de meilleures pratiques en matière de gestion."
 
Une étude réalisée en Ouganda a également souligné la nécessité de  renouveler les pratiques traditionnelles de conservation, qui vont du droit de propriété des arbres et des fruits aux punitions traditionnelles pour les membres dévoyés de la communauté qui affichent leur mépris des normes locales.
 
“L'effritement des pratiques traditionnelles de conservation a été imputé aux guerres, à la pauvreté et à d'autres influences externes" ont écrit les chercheurs. Ils ont conclu que les médias, le théâtre et les campagnes de sensibilisation du public pourraient être utilisés pour réduire la perte de ces pratiques.  
 
“Le projet Innovkar a été une grande bénédiction pour le secteur du karité" a soutenu Mme Akuete de l'Alliance mondiale du karité. “Il est essentiel que les parties prenantes mettent en œuvre des pratiques fondées sur les principes scientifiques les plus sûrs. Cela permettrait d'optimiser le rendement des arbres   et de générer des avantages financiers supplémentaires pour les femmes collectrices.”

 
share

1 comment

Dr DENJEAN wrote 1 year 12 weeks ago

Excellent article

Excellent article quand on traite beaucoup de peaux noires dans un cabinet de médecine esthétique à PARIS. Le karité est une grande demande de la part des patientes qui obtiennent de bons résultats. 

Add your comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or (if JavaScript is enabled) replaced with a spamproof clickable link.
  • You may use [swf file="song.mp3"] to display Flash files and media.
  • Image links with 'rel="lightbox"' in the <a> tag will appear in a Lightbox when clicked on.

More information about formatting options

By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Get Tradewinds delivered to you!

RSS

Lisez Tradewinds via RSS

Filter all content by…

Agreements