Des marchands de céréales dans la région centrale du Ghana apprennent ce qu’est la contractualisation au cours de la dernière formation en cascade

Mme Grace Attah qui a conclu des transactions verbales et entièrement sur la base de la confiance mutuelle pendant plus de 40 ans, déclare être prête à appliquer les nouvelles compétences acquises pour utiliser des contrats écrits afin d’éviter les disputes et les pertes de revenu. Crédit photo : M. Egnon Lawson, Trade hub.

Pendant plus de 40 ans, Mme Grace Attah, à l’instar de la plupart part des marchands de céréales ghanéens, a effectué des transactions commerciales verbalement et uniquement sur la base de la confiance mutuelle. Mais après avoir assisté à la dernière série de formations en cascades au Ghana sur les meilleures pratiques de contractualisation pour les céréales, elle dit être prête à appliquer ses nouvelles compétences dans son entreprise.

Mme Attah et 15 autres femmes faisaient partie de 45 transformateurs et commerçants de quatre marchés de céréales dans la région centrale du Ghana présents à la formation organisée conjointement par le Trade Hub et Cereals Interprofessional Committee of Ghana, du 24 au 25 août.

La session de deux jours a marqué la fin d’une initiative de formations en cascades qui a débuté en août 2016 lorsque le Trade Hub et le Réseau ouest africain des céréaliers (ROAC) ont formé les représentants de neuf associations nationales de céréaliers sur les meilleures pratiques en matière de contractualisation dans la chaine de valeur des céréales. Il a été demandé à ces représentants de reproduire la formation dans leurs pays respectifs.

45 participants étaient présents à l’atelier du 24-25 août qui a conclu une série de formations en cascade sur les meilleures pratiques en matière de contractualisation pour les céréales au Ghana. Crédit photo: M. Egnon Lawson, Trade Hub.

Le Ghana a démarré sa série de formations en cascades avec un atelier tenu du 3 au 5 mai à Tamale, et l’a poursuivi avec une formation les 3 et 4 juillet à Techiman. Les associations nationales burkinabées et togolaises de céréaliers se préparent à tenir leurs formations en septembre.

En août, le représentant de Cereals Interprofessional Committee of Ghana M. Iddrisu Inusah Tijani, a expliqué aux participants le processus de négociation des contrats, y compris les obligations de chaque partie, la rédaction et la signature, et l’exécution.

« Nous devons abandonner la méthode traditionnelle qui privilégie les transactions verbales et plutôt utiliser des contrats écrits afin d’éviter les conflits au cours des transactions commerciales et aussi pour assurer l’accès au financement » a-t-il  déclaré aux participants.

La formation a inclut des jeux de rôles dépeignant la négociation de contrats, suivis de discussions entre les participants.

« Je suis très heureuse de l’opportunité d’apprendre comment faire les affaires de manière officielle » a confié Mme Attah. « Maintenant je sais que mes clients qui opèrent essentiellement au marché de maïs de Techiman, ont également appris la nouvelle et meilleure manière de commercer, et nos transactions seront sanctionnés par des contrats écrits plutôt que par la confiance et des ententes verbales afin d’éviter les disputes superflues et la perte de revenu. »      

Share

West Africa Trade and Investment Hub - Accra, Ghana - contact@watradehub.com
This website is made possible by the support of the American People through the United States Agency for International Development (USAID.) The contents of this website are the sole responsibility of Abt Associates and do not necessarily reflect the views of USAID or the United States Government. For more information review our Privacy Policy and Disclaimer.
This website uses cookies. Involuntary personal information is not gathered or shared. Users can disable these cookies to prevent tracking user activity.

connect

Facebook Page Twitter Page Instagram Page