Rétablir les chaînes d’approvisionnement en céréales, thème central du forum agro-industriel à Abidjan

M. Jeff Bryan (au centre), Directeur de la mission de l’USAID en Côte d’Ivoire s’adresse aux participants au Forum. Crédit photo : Mme Jessie Lafourcade, Trade Hub.

Au cours d’un forum en juillet dans la capitale commerciale de la Côte d’Ivoire, les parties prenantes du secteur céréalier en Afrique de l’Ouest ont discuté des opportunités d’affaires et ont apporté des solutions au problème épineux des agro-industries locales qui obtiennent leurs céréales de l’étranger. Comme l’a révélé un précédent rapport du Trade Hub, les agro-industries telles que les brasseries et les transformateurs d’aliments pour animaux au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Togo, achètent des quantités importantes de céréales provenant d’autres pays, principalement en raison de la forte contamination par les aflatoxines et d’un délai de livraison prolongé.

Du 6 au 7 juillet 2017, le Trade Hub a accueilli le Forum des agro-industries d’Abidjan, qui a réuni plus de 30 acteurs de la filière céréales en provenance du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Sénégal, du Togo, y compris des entreprises industrielles, des producteurs, des transformateurs, des commerçants et des gestionnaires d’associations de céréaliers, pour discuter des opportunités commerciales et des solutions d’approvisionnement.

En plus de la qualité des grains, les participants ont déclaré que leurs principales contraintes commerciales sont liées au prix et au transport des produits agricoles.

« Selon un proverbe du Bénin, ‘Quand le Nigéria tousse, le Bénin est alité’. Le Nigéria est un marché important pour les céréales en raison des brasseries et des biscuiteries qui transforment près de 1 000 tonnes de farine par jour », a déclaré M. Kosi Davo, Spécialiste Conseil agricole, Qualité des produits et SIM au Programme Approche Communale pour le Marché Agricole (ACMA) au Bénin. « Mais pouvez-vous imaginer que, sur une distance de 80 km entre Porto-Novo (au Bénin) et Lagos (au Nigéria), il y a 33 points de contrôle » ?

Les groupes de travail ont formulé plusieurs recommandations dans le cadre d’un plan d’action pour résoudre les problèmes soulevés, y compris la formation des parties prenantes à l’établissement d’un mécanisme de traçabilité et d’un système de conformité efficace pour satisfaire aux normes régionales. Le plan d’action envisageait également un partenariat durable pour améliorer les prix à la ferme et organiser la logistique et le transport.

  1. Jeff Bryan, Directeur de la mission de l’USAID Côte d’Ivoire a salué le forum par ces mots : « Nous espérons que votre engagement à rétablir les chaînes d’approvisionnement des céréales dans la région au profit des producteurs agricoles et des industries agro-alimentaires sera concret et réaliste ».
  2. Kaladji Fadiga, le Directeur général du Commerce extérieur en Côte d’Ivoire a remercié l’USAID par le biais du Projet Trade Hub pour la mise en place d’une plateforme de négociation qui optimise le marché local et crée des liens commerciaux entre acheteurs et vendeurs, de la production à la transformation.

« Ce plan d’action est réalisable », a-t-il déclaré. « Il renforcera les capacités des acteurs de la filière et favorisera les investissements afin que nos pays puissent répondre aux besoins des populations au niveau local ».

Le deuxième jour du forum, les participants ont visité le Groupe Domak, un modèle économique de stockage des céréales dans la région. Depuis les années 1990, l’entreprise s’est spécialisée dans la transformation et le stockage du maïs et du riz paddy locaux. Domak a actuellement une capacité de stockage de 200 000 tonnes et espère atteindre 700 000 tonnes dans les années à venir.

« Ces deux jours ont été fructueux », a déclaré M. Daouda Kanté, PDG du Groupe Domak. « Ensemble nous avons pu partager nos expériences et nous pencher sur des domaines concrets d’amélioration pour notre secteur. Nous sommes impatients de discuter d’autres partenariats commerciaux potentiels avec les participants ».

Share

West Africa Trade and Investment Hub - Accra, Ghana - contact@watradehub.com
This website is made possible by the support of the American People through the United States Agency for International Development (USAID.) The contents of this website are the sole responsibility of Abt Associates and do not necessarily reflect the views of USAID or the United States Government. For more information review our Privacy Policy and Disclaimer.
This website uses cookies. Involuntary personal information is not gathered or shared. Users can disable these cookies to prevent tracking user activity.

connect

Facebook Page Twitter Page Instagram Page